Chronique du livre « Strarda »

Couverture du livre Strarda de Mishakal Yveldir

Quelle plume !
Ce roman est pour moi une vraie découverte. Sans aucun doute, Mishakal Yveldir est une grande romancière. Elle se situe selon moi au même niveau que Anne Rice, Bram Stoker ou Kim Newman.
Le personnage, Julius, un homme de la petite noblesse sans prétention, croise le chemin de Cassandre une vampire de la plus haute noblesse mais d’une cruauté sans nom.
Cette dernière se plaît à détruire ses amants en les faisant sombrer dans la folie grâce à son venin vampirique.
Julius, après de multiples périples, parviendra enfin à dompter sa bête; Son autre soi, ce qui n’est pas du goût de Cassandre.
Ce roman nous conduit à un rythme trépidant à travers des contrées peuplées de sorcières, de vampires cruels et de fantômes d’enfants sauvagement assassinés. Les détails sont époustouflants de réalisme. J’en ai frémi!
Les scènes sont gores et sadiques à souhait. Mishakal a su créer son propre univers. C’est un grand roman !
Merci à Mishakal pour cette incroyable lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *